Le Blog De Plus

Bienvenu sur Le Blog De Plus, celui qui vous manquait, celui qui peut tout (ou presque) pour vous. Vous y trouverez de l'action, de l'humour, de l'amour, du sexe, de l'argent (enfin tout quoi). En résumé, il ne sert à rien. Mais ça fait un de plus.

23 décembre 2010

La menace en voile blanc

paysage_laponLa vie politique française est une suite de non-dits et de cachoteries.
Autant certains hommes politiques n'hésitent pas à effectuer des sorties plus ou moins heureuses sur le thème de l'islamisation supposée ou avérée de notre pays, autant personne n'ose encore parler du phénomène de laponisation rampante de notre nation.
Remontez dans vos souvenirs d'enfance, vous vous rendrez pourtant compte qu'il n'est pas si nouveau. Il est plus subtil, là réside la différence.
Quand d'autres marquent les esprits et les thèmes de campagne, celui-ci préfère s'imposer par à-coups années après années, quelques mois par an seulement, et jamais durant les campagnes électorales.

Il y a d'abord le mythe du bonhomme rouge et ventripotent que d'aucun nous présentent comme l'homme providentiel, celui qui peut tout ou presque pour nous.
Certes, il fait moins peur que l'imam radical de votre quartier et son discours parait plus anodin. Il n'empêche qu'il s'est imposé dans notre inconscient collectif, et dès notre plus jeune âge. Nous sommes marqués à vie depuis plusieurs générations.
Sans compter l'invasion sournoise de nos centres commerciaux où il tente de se faire aimer à coup de bonbons pour les plus petits et de flyers de réduction à la parfumerie pour les plus grands.
Il sait s'y prendre le bougre !

Ensuite il y a cette neige. D'abord cantonnée aux sommets, il lui arrive de plus en plus de venir se répandre dans nos plaines. Et quasi tout le monde trouve ça chouette ! Sans doute ne vous rendez vous pas compte qu'il s'agit également d'une gigantesque manœuvre d'envahissement.
Un exemple : quand vous croisez une femme totalement voilée, ça vous inquiète. Quand vous croisez votre voisin en train de faire du ski de fond en bas de chez vous, ça vous amuse. C'est dire avec quelle force de persuasion et de sympathie ils sont capables de s'imposer à nous.
Et quand quelques journalistes courageux parlent de la neige en termes peu élogieux tel que "pagaille". Nos politiques sortent du bois pour démentir et affirmer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (salut Brice !). On croit rêver ! (C'est comme le mot "rigueur", ça fait peur aux dirigeants).
C'est dire le lobbying puissant dont ils sont capables !

Mais ce n'est pas tout ! Le pire est à venir. J'ai lu récemment qu'une grande chaîne de restauration rapide prévoyait d'ouvrir un établissement 100% lapon. Avec des burgers au steak de renne (nom provisoire : le Sami-Burger. Parce que Poronkäristys-Burger ça faisait pas trop vendeur) et des frites à la graisse de phoque. Une honte !

Alors réjouissez-vous de ce "noël blanc", bénissez le barbu qui vous couvre de cadeaux, émerveillez-vous de ces arbres givrés et de ce décor de carte postale. Mais gardez dans un coin de votre tête que tout ceci n'est que la face cachée d'un vaste complot. Et qu'à force de vous parler de choc entre l'orient et l'occident, de conflit nord-sud ou de guerre des religions, on passe sous silence que la vraie confrontation sera entre le réchauffement et le refroidissement. Et que nous, pauvres français, sommes situés sur la ligne de démarcation.

Posté par monsieurplus à 09:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 avril 2010

Les sondages c’est bien parce que ça donne des sujets de conversation à la machine à café.

217Un récent sondage montrait que les français (et les françaises !) sont pour la réouverture des maisons closes (à 59%).

Je dis pourquoi pas. Mais le pays et les habitants ont changé depuis les années 50. Si elles doivent rouvrir, il faut qu’elles apportent un vrai plus et un vrai service aux consommateurs, il va falloir que la profession évolue et soit mieux encadrée.

Certains imaginent déjà, à l’instar des chauffeurs de taxi, la distribution de licences d’exploitation afin de contrôler le nombre de prostituées dans chaque ville, des restrictions d’installation pour les établissements (comme pour les bars, les tabacs ou les pharmacies).

Mais ce qui intéresse vraiment les consommateurs, c’est de savoir s’il y aura une grille officielle des tarifs ou un affichage à l’entrée de l’établissement ? La TVA sera-t-elle à 19,6% ou à 5,5% ? Les chèques et la CB seront-ils acceptés ? Y aura-t-il des cartes de fidélité ? Un abonnement annuel avec accès illimité ? Pourra-t-on ouvrir des franchises (comme pour les boulangeries ou les fleuristes) ? Les soldes seront-ils autorisés ? Ouverture le dimanche ou pas ? Pré-réservation sur internet ? Restauration sur place ? La pénibilité du travail sera-t-elle reconnue pour l’âge de départ à la retraite ?

Bref, vous le voyez, ce sondage pose plus de question qu’il n’en résout.

En attendant, je vais répondre à celui qui me demande si je suis d’accord pour travailler plus longtemps pour gagner moins.

Posté par monsieurplus à 14:31 - L'actu qui fait pas l'actu - Commentaires [11] - Permalien [#]

04 mars 2010

La question du jeudi

En réponse à l'épidémie majeure de fermeture de blog qui se propage en ce moment :

EST-ON OBLIGE DE FERMER SON BLOG LORSQU'ON N'A PLUS RIEN A DIRE ?

(ou plus de temps pour le dire ?)

Posté par monsieurplus à 06:00 - Houba houba blog - Commentaires [14] - Permalien [#]

22 décembre 2009

La contraception, un geste éco-responsable

216____coloAvertissement de la rédaction : ce billet n’a aucune valeur scientifique. Les chiffres indiqués sont totalement farfelus et simplement destinés à illustrer la démonstration de l’auteur.

On sait que pour produire un kilo de blé, il faut environ 110 litres d’eau, que pour produire un kilo de salade, il faut pas moins de 100 litres d’eau, que pour produire un kilo de choux de Bruxelles, il faut 48 litres d’eau (ce qui est un scandale absolu compte-tenu du fait que ce légume est immangeable).

Et pour produire un seul kilo de bœuf, on dilapide plus de 30000 litres d’eau et 10 kilos de céréales.

On comprend mieux pourquoi les écolos nous demandent de diminuer notre consommation de viande afin de réduire notre empreinte sur la planète. Même si je préfère que ce soit le bœuf qui mange les légumes à ma place (d’ailleurs, à ce propos, si on pouvait les nourrir avec des choux-fleurs et des brocolis et laisser le blé pour ceux qui préfèrent les pâtes, ce serait sympa).

Si on pousse l’étude des statistiques un peu plus loin, on apprend qu’au long de sa vie, un homme ingurgite en moyenne 7 tonnes de viandes, soit l’équivalent de 70 tonnes de céréales et de 210 000m² d’eau…

Je vous passe les détails des calculs, mais il est simple de constater que l’élevage des hommes a un impact beaucoup plus néfaste pour la planète que l’élevage des bovins ou des ovins.

Or, on remarque que les écolos ont en moyenne plus d’enfants que les autres (je ne citerai pas de nom pour préserver leur anonymat).

Aussi, je pose la question suivante :

Pour le bien de la planète et celui des générations futures, ne faut-il pas commencer par éliminer les écolos avant de supprimer la viande de son alimentation ?

Posté par monsieurplus à 10:33 - Commentaires [6] - Permalien [#]

26 novembre 2009

La mie du petit déjeuner

215___ambianceAvec l'approche des fêtes de fin d'année, il y a forcément des personnes que vous allez devoir inviter alors que vous ne le souhaitez pas (belle-mère*, gendre, cousin, beau-frère, épouse, neveux ...).

Je viens de trouver en flânant sur le net (oui je flâne sur le net, il fait meilleurs que dehors en ce moment) l'accessoire indispensable pour votre prochaine tablée :

LE PAIN GORE !

Et en plus ça se mange ! C'est formidable !

Ce qui est bien, avant de commencer à attaquer les huitres, c'est que vous pourrez détendre l'atmosphère avec une petite partie d'anatomie 2000. Et vous pourrez également ressortir le cadavre du placard vos blagues à deux balles : "le pied, on se le garde pour le fromage ?", "qui veut un doigt ?" (toujours très classe), "qui veux échanger, j'aime pas le talon ?".

Bref une belle soirée en perspective dont vous seul(e) avez le secret.

* totalement inefficace si votre belle-mère est médecin légiste. Faudra trouver autre chose.

ps : pardon pour le titre, je n'ai pas pu m'en empêcher.

Posté par monsieurplus à 17:52 - Commentaires [9] - Permalien [#]

19 octobre 2009

Le tag du mois

214___Le_club_des_5En octobre, comme les feuilles et les glands, les tags tombent. Sauf que les tags, c'est tous les mois. Voici donc ma contribution à ce tag culturel envoyé par risette :

1 - Plutôt corné ou marque page ?
Marque page ! Je n'aime pas détériorer les objets. Et corner un livre, c'est un début de vandalisme !

2 - As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Bien évidemment !
Mais c'est une tradition qui se perd. Il y a quelques années encore, ma factrice m'en apportait un gros jaune et un gros blanc. J'en avais pour l'année à les lire, ça m'occupait bien. Avec le progrès, tout ça c'est fini.*

3 - Lis-tu dans ton bain ?
Non, je m'y lave.

4 - As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
J'ai déjà du mal à griffonner une page pour alimenter ce blog de façon régulière, alors imaginez qu'écrire un livre devrait me prendre environ 2512 ans (à quelques jours près).

5 - Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
J'aime bien. Je ne suis pas loin d'avoir lu l'intégrale du "Club des cinq" ou de "Fantomette". Je ne m'en lasse pas.

6 - As-tu un livre culte ?
Je ne suis pas très chaud coté culte. Donc, non.

7 - Rencontrer ou non l'auteur du livre ?
J'aurais bien aimé rencontrer Peyo et passer une journée à parler schtroumpf avec lui.

8 - Aimes-tu parler de tes lectures ?
Bien évidemment ! Sinon je ne répondrais pas si méticuleusement à ce questionnaire.

9 - Comment choisis-tu tes livres ?
Comme les plats surgelés, en regardant la photo de l'emballage. Si ça me tente, je prends.

10 - Aimes-tu relire ?
C'est très rare que je relise un livre. Ça a du m'arriver deux fois. La première parce que j'avais vraiment aimé le bouquin, la seconde parce que j'avais oublié que je l'avais déjà lu.

11 - Une lecture inavouable ?
Des fois, quand je vais aux toilettes, j'emprunte un magasine people à ma femme. Juste pour savoir si Amy Winehouse est sortie de cure ou combien d'enfants compte désormais la famille Joli-Pitt.

12 - Un livre idéal serait pour toi ?
Un livre comestible. A chaque page lue, hop un grignotage ! D'une ça comblerait les petits creux et de deux, plus besoin de marque-page. Si possible, j'aimerais qu'il ait le gout fraise Tagada.

13 - Lire par dessus l'épaule ?
Oui mais seulement par-dessus une épaule masculine. Sinon je risque d'être distrait par une jolie nuque, une épaule frêle ou pire, par une plongée dans un décolleté. Autant dire que je ne retiendrais rien de ce que je serai en train de lire.

14 - Télé, jeux vidéo ou livres ?
Tout à la fois ! Lire n'empêche pas d'autres activités. Et comme pour les livres, il y a de bons jeux et de bonnes émissions.

15 - Lire et manger ?
Oui !!! Voir réponse 12. En attendant cette évolution technique, je mange de vrais bonbons.

16 - Lecture en silence, en musique, peu importe ?
Peu importe !

17 - le Livre te tombe des mains, tu vas quand même jusqu'au bout ?
Non, je vais me coucher !

* oui je sais. Je suis infernal. Pas moyen de rester sérieux plus de deux questions d'affilé.

Posté par monsieurplus à 16:20 - Commentaires [16] - Permalien [#]

30 septembre 2009

Une goutte dans l’océan

cordeCette jeune femme est vraiment mignonne. Un joli visage, un sourire, une silhouette qui détourne l’attention. Je l’ai déjà aperçue plusieurs fois alors qu’elle sortait de sa société, fermée depuis deux mois.

Mais c’est la première fois que je la croise au supermarché. Elle est toujours aussi belle malgré l’absence de maquillage et les cheveux libérés. Elle est accompagnée de ses parents.

Je vois qu’elle a les yeux humides.

Elle tend le bras pour saisir une barquette de jambon. Au moment où elle se retourne pour la déposer dans le Caddie, d’un geste tendre, son père lui prend la main, récupère l’article et le repose pour ensuite en prendre un autre. Ce faisant, je l’entends lui dire « ce n’est pas parce qu’en ce moment nous payons tes courses que tu dois obligatoirement te contenter de prendre les premiers prix ».

Elle se retourne, sa main s’agrippe au chariot. Une larme glisse sur sa joue.

Pour les journaux, la crise c’est des pneus qui brûlent, des manifestations, des PDG en otage, des pancartes, des saccages.

Pour moi, la crise c’est cette larme.

Posté par monsieurplus à 11:31 - L'actu qui fait pas l'actu - Commentaires [11] - Permalien [#]

17 septembre 2009

Un corps de rêve

TshirtTu n’as jamais aimé ton corps.

Fin, élégant, limite androgyne, tu l’aurais préféré solide, trapu et massif. Il faut dire que les héros de ton adolescence, musclés à l’extrême, sur un ring ou un champ de bataille, paraissaient invincibles.

Invincibles.

Pour sculpter ce corps, il aurait fallu pratiquer plus de sport. Pas motivé. Et plongé dans tes études, il ne te restait que très peu de temps pour les activités annexes.

Les filles n’aiment que les gars beaux et musclés. C’est bien connu. Malgré tes qualités, tu te dévalorisais. Tu n’attirais pas, tu étais transparent. Tu te disais que quelques kilos de muscles seraient la clé de ton bonheur.

C’est sans doute pour compenser ton coté effacé que tu as acquis cette moto. Un faire-valoir. Les muscles que tu ne pouvais te bâtir, tu les as acheté. Les filles aiment les gars en moto. C’est bien connu. Il faut dire qu’allongé sur ta machine, défiant les limites, tu étais invincible.

Tu te croyais invincible.

Cette moto, tu ne l’as plus. Tu l’as laissée filer dans un virage. Tes jambes aussi.

Des années de rééducation et la pratique du fauteuil t’ont forgé un nouveau corps, un buste d’athlète, des bras forts. Les filles n’aiment que les gars beaux et musclés. C’est bien connu et tu avais sans doute raison.

Ce n’est pas le corps dont tu avais rêvé et pourtant, aujourd’hui que tu es devenu papa, tu es mille fois plus heureux qu’avant.

J’étais là et je serai encore là le jour où il faudra dire à ta fille qu’on ne construit pas une vie de rêve à partir d’un corps de rêve. Et si les drames permettent parfois de commencer une nouvelle vie, ils sont le plus souvent un point final. Tu as eu beaucoup de chance, n’oublie pas de le dire aussi à ta fille.

Posté par monsieurplus à 12:10 - Commentaires [19] - Permalien [#]

27 août 2009

France : -1 point

EcrireParler du dernier livre lu ou du dernier film visionné me parait toujours prétentieux.
Pourtant, je vais faire une exception en parlant de "Les derniers jours du monde", film avec Mathieu Amalric, Catherine Frot et Karin Viard.

Pas pour vous raconter l'histoire, rassurez-vous. Juste discuter d'une vision du monde à la française.

Quand on parle "fin du monde", on s'imagine forcément les blockbusters américains avec Will Smith, Tom Cruise  ou Bruce Willis sauvant la planète. Sueur, muscles, solidarité, bons sentiments.

Nous, on a Mathieu Amalric. Handicapé, divorcé, valises sous les yeux et whisky à la main.

Aux US, on part en guerre avec son avion de chasse et son fusil d'assaut.

Nous, on y va avec sa bite et son couteau.

D'ailleurs, si on peut, on n'y va même pas. En France, en cas de fin du monde, on pense d'abord à boire les dernières bonnes bouteilles et à faire l'amour une dernière fois (voire deux ou trois dernières fois).

Aux US, l'humanité ne peut se terminer qu'à cause d'une intervention extérieure, dans un fracas général qui fait exploser les symboles de l'Amérique.

En France, la fin se manifeste de façon détournée, presque discrète. Elle bouleverse les vies mais ne change pas notre philosophie, notre French way of life. On cherche à fuir, à se retrouver, pas à changer des choses qui nous dépassent.

Même sur la date de notre disparition, nous ne sommes pas d'accord. Les américains ne peuvent être rayés de la carte qu'un 4 juillet (Independence day) alors qu'en France, on penche plutôt pour le 14.

Tout ça pour dire que nous sommes aux antipodes de la conception de la fin du monde et que ce film, de par son contraste avec d'autres,  le montre de façon assez amusante. Bref, ce film m'a plu, vous l'aurez compris.

Et devinez à quoi on voit qu'un film nous a plu ?

A la discutions animée qui se poursuit dans la voiture sur le chemin du retour... qui fait que j'en oublie les limitations de vitesse et que je me fais flasher à 62 km/h. 90€ et 1 point de moins.

Saloperie de fin du monde !

Posté par monsieurplus à 10:54 - Commentaires [15] - Permalien [#]

29 juillet 2009

Des souris et un homme

210___sourisEn ce moment, la consommation et la commercialisation des huîtres du bassin d’Arcachon est interdite. Elles n’ont pas passé « le test de la souris ».

Qu’est-ce que c’est que ce test ?

On injecte tout simplement une purée d’huîtres à un lot de souris et on reviens le lendemain pour vérifier si elles sont toujours en vie.

Si vous réfléchissez deux secondes, vous allez me dire que les huîtres ne sont pas le régime alimentaire habituel des souris et vous aurez raison. Si on m’obligeait à manger une douzaine de vers gluants (ce qui n’est pas mon régime alimentaire habituel non plus), il y a de fortes chances pour que je sois moi aussi très malade. Ce qui ne pousserait sans doute pas les autorités à interdire la consommation des vers gluants vu que « le test de moi-même » n’est pas reconnu officiellement.

Le test sur les souris est fortement contesté par les ostréiculteurs, vous l’aurez compris.

Aussi faut-il se mettre en quête d’un nouveau procédé qui permette de mettre tout le monde d’accord et de valider sérieusement et de façon unanime la qualité des productions ostréicoles. Il y a peu de chances pour que les tests sur les rats ou les lapins soient plus représentatifs. Et le cochon, bien qu’animal d’élevage le plus proche génétiquement de l’homme, ne goûte que très peu d’être nourri exclusivement avec des ostréidés. Pour info, l’élevage des porcidés n’a rien à voir avec la conchyliculture (je sais, ça fait beaucoup de culture pour un seul billet. Je ne vous avais pas habitué à ça).

Vous allez me dire que vous me voyez venir avec mes gros sabots dondaine oh oh oh, mais je propose officiellement que l’on étudie la possibilité de reconnaître « le test de moi-même ».

J’ai déjà écrit le protocole. Il est on ne peut plus simple : trois douzaines d’huîtres, une bouteille de blanc sec, un peu de vinaigre, une échalote, un pain de seigle tranché et un peu de beurre. Je m’injecte tous ces ingrédients entre midi et deux, on laisse reposer l’après-midi et on procède aux analyses. Si j’ai mal à l’estomac, il suffit de recommencer le test en mettant un peu moins de vinaigre… ou de le remplacer par du jus de citron. Si j’ai mal au crâne, c’est qu’il faut prendre un meilleur vin blanc. Si je digère mal, c’est que j’ai du mettre trop de beurre sur mes tartines. Si je suis vasouillard c’est probablement à cause des huîtres. Dans tous les cas, ce sera plus fiable qu’avec des souris.

Ceci, bien évidemment, n’a qu’un seul but : celui de faire avancer la science et de réconcilier producteurs et autorités. Je sais donner de ma personne quand il faut. Qu’en pensez-vous ?

Posté par monsieurplus à 10:16 - Bon appétit bien sûr - Commentaires [23] - Permalien [#]